Économie collaborative : tout le monde s’y met (alors pourquoi pas vous ?)

Qu’il s’agisse de se donner un coup de main entre voisins, de covoiturer ou d’échanger sa maison, l’économie collaborative a le vent en poupe. Et si vous passiez, vous aussi, en mode « éco-collaboratif » ?

Aidez-vous les uns les autres

En s’appuyant sur les nouvelles technologies (sites web, applications), l’économie collaborative met en relation des particuliers et les fait s’entraider. Vous avez des travaux de bricolage à réaliser mais Dame Nature vous a doté de deux mains gauches ? Vous déménagez mais bizarrement, aucun de vos ami(e)s n’est dispo le jour J ?

Pas de panique, de nombreuses start-ups proposent à des particuliers d’échanger des services (travaux, baby-sitting, déménagement, etc.) gratuitement ou contre rémunération, au choix de l’annonceur. L’une d’elles, Stootie, géolocalise les annonces de ses utilisateurs. Pratique pour trouver quelqu’un à qui venir en aide près de chez soi!

« Troque maison à la campagne contre appartement en bord de mer »

L’économie collaborative permet aussi de partager, de louer ou d’échanger des biens entre particuliers. Besoin d’une perceuse ? Économisez en la louant à un particulier. Vous disposez d’une grande cave ? Louez vos inutilisés à d’autres qui manquent de place pour stocker leurs affaires. Vous n’utiliserez pas votre voiture pendant les prochaines vacances? Louez-la. Et tant que vous y êtes, puisque vous n’aurez pas de véhicule à garer, profitez-en pour louer aussi votre place de parking ! Quant à votre logement, saviez-vous qu’il était possible de l’échanger définitivement contre un autre ? En cas de différence de prix entre les deux, le propriétaire du lot le moins cher s’acquittera du paiement d’une soulte.

Apprendre n’a jamais été aussi facile

Parce qu’elle peut être utilisée pour partager des connaissances (tutoriels, cours de bricolage, communautés d’apprentissage), l’économie collaborative permet aussi d’apprendre. En clair, si votre lave-vaisselle vient de vous lâcher, sans garantie, un site comme Spareka pourrait vous tirer d’affaire. En plus des pièces détachées nécessaires à votre réparation, vous y trouverez la marche à suivre pour réparer vous-même votre lave-vaisselle.